...à propos de Soirée de jeux (2018)

"Joueurs en joue."

11 décembre 2018


...à propos de Le 15H17 pour Paris (2018)

"À une triste époque où des hommes qui se charcutent le genre sont acclamés comme des héros, Eastwood nous ramène à la vraie définition de héros."

11 décembre 2018


...à propos de Player One (2018)

"Steven, manquant de souffle pour ranimer la console, aurait gagné à tirer sa révérence plutôt que d'étirer les références."

11 décembre 2018


...à propos de La mince ligne rouge (1998)

"Appels incessants de la mort pour bien rougir la ligne. Tout au bout de sa nature, le fantassin déchu décroche."

24 septembre 2018 +1


...à propos de Les communiants (1963)

"Issue tragique d'un homme dont la foi est mise à l'épreuve. Malgré la finalité nihiliste de l'exercice, j'y vois plutôt un rappel à la persévérance."

27 juin 2018


...à propos de Papillon (1973)

"C'est l'histoire d'un papillon qui déploya son zèle à vouloir quitter le chenil."

21 avril 2018 +1


...à propos de Impardonnable (1992)

"À l'Ouest, rien de nous ne vaut. De l'impie déloyal à l'impitoyable, nos munitions servent nos ambitions. Vers le talion sans tourner l'étalon."

29 mars 2018


...à propos de La La Land (2016)

"Sachant définitivement manipuler nos émotions, Chazelle est chez lui. Sebastian joue chez elle. Mia chante vers lui. Mon coeur se démuselle."

26 mars 2018


...à propos de Wind River (2017)

"Meute aux coeurs gelés, proie au coeur embrasé. Brûlantes traces d'une femme tenace. Spectre dense avec les loups."

26 mars 2018 +1


...à propos de La Rumeur (1961)

"Se définir par ce que l'on désire peut rapidement mener au pire. Mise à nue par les ouï-dires, elle prend l'ultime élixir."

18 août 2017 +1


...à propos de Fenêtre sur cour (1954)

"Par une séduisante fenêtre, Hitchcock nous fait la cour."

18 août 2017


...à propos de Le cuirassé Potemkine (1925)

"Marche par marche, l'humanité s'enfonce, plan par plan l'humanité se cherche."

18 août 2017 +1


...à propos de Les raisins de la colère (1940)

"Heures grises en période de crise. Le vin aigri, le temps aussi. L'horizon est noir, désespoir."

18 août 2017


...à propos de Frankenstein (1931)

"La peur de cette chose qui nous dépasse, malgré la bienveillance de celle-ci. La laideur du monde n'est que l'ombrage de sa beauté."

18 août 2017 +1


...à propos de Les lumières de la ville (1931)

"Bienheureux soit Charlot et sa vie de vagabondance, car la richesse sans l'amour n'est que vague abondance."

18 août 2017


...à propos de Dr. Jekyll et Mr. Hyde (1941)

"Fleming parvient tant Bien que Mal à donner vie à ces deux gaillards. Un Spencer Tracy habité."

18 août 2017


...à propos de Fedora (1978)

"Passant de vie étoilée à existence étiolée, Fedora trouvera le mauvais moyen de se refaire une beauté."

4 août 2017 +1


...à propos de Platoon (1986)

"Vil maraudage d'une guerre en plein coeur de l'homme, l'abandonnant aux vestiges d'une lucidité vaincue."

5 mars 2017 +1


...à propos de Sully (2016)

"Ça vole bas au conseil national de la sécurité des transports!"

9 janvier 2017 +1


...à propos de Insaisissable 2 (2016)

"Passe-passe ton tour."

24 septembre 2016 +1


...à propos de Carrie (1976)

"Carrie est plombée par un mal menstrueux, cette monstruosité est pourtant mère veilleuse."

24 septembre 2016 +1


...à propos de Les derniers rayons du soleil (2007)

"Course à l'astre pour éviter le désastre, avec une mise en scène qui sait faire contraste. Hard Boyle près du soleil."

24 septembre 2016 +1


...à propos de La lettre inachevée (1959)

"Kalatozov, roi philosov du film catastrov. Quand la sublimité technique qu'offre une caméra est une aventure en soi, on n'en revient simplement pas."

24 septembre 2016 +1


...à propos de Kill Bill : Volume 1 (2003)

"Un immense volume de sève écarlate, tous y laissent des plumes et la vengeance se dilate."

24 septembre 2016 +1


...à propos de Fury (2014)

"L'Antre des grands chars faucheurs, chantres d'un cauchemar en couleurs."

24 septembre 2016 +1


...à propos de L’Homme qui rit (1928)

"Accablé d'une marque le dépossédant, afin qu'il pleure de toutes ses dents, il affrontera regards obsédants, avec une force sans précédent."

14 août 2016 +1


...à propos de Les 33 (2015)

"Chichi majeur pour Chiliens mineurs."

20 juin 2016


...à propos de Pan (2015)

"Pan sèche, dans un pays où coule le laid et le mièvre."

26 mai 2016 +1


...à propos de Mon fantôme d’amour (1990)

"Swayze et Demi en tandem, un vase aux allures de totem, un amour refusant requiem, il devra pourtant décrocher bien qu'il l'aime... elle idem."

18 mai 2016 +1


...à propos de Fargo (1996)

"Coen cidences entraînant calamiteuses incidences, en toute impudence, ce qui a pour conséquence, notre totale adhérence."

18 mai 2016 +1


Critiques (164)